0
Blog

Pourquoi passer par les eaux du baptème ? « Je suis catholique mais pas chrétienne ».

Voici l’histoire de Geneviève :

Depuis mon enfance, mon adolescence et ma vie de jeune adulte, je crois en Dieu sincèrement :

– Je vais à la messe régulièrement chaque dimanche. J’en ressens le besoin car quand je n’y vais pas, je ne me sens pas bien.

– Chaque soir, je raconte ma journée à Dieu et Lui adresse mes prières. Je fais le « Notre-Père » fidèlement. Mes prières changent mais il y en a une qui revient tout le temps : je Lui demande de me protéger de tout mal et de tout danger. Et je constate qu’Il m’exauce !

Malgré cela, je ne suis pas chrétienne : je n’étais pas disciple de Jésus. En effet, je ne savais pas qui Il est réellement et je connaissais encore moins la valeur de son sacrifice à la croix pour moi ! De plus, même si je parlais à Dieu tous les jours, je ne savais pas qu’Il pouvait et voulait me répondre. Enfin, je ne savais pas que la Bible est la « parole de Dieu » destinée aux hommes. Je ne connaissais pas et je ne pouvais donc pas comprendre l’importance de lire et méditer la Bible chaque jour pour mettre ses préceptes en pratique.

Je pensais être une fille bien, avec des valeurs. Je croyais que j’étais sauvée. Je me disais : tu n’as tué personne, tu ne mens pas, etc. Mais Dieu m’a montré qu’en fait, je péchais gravement contre Lui sans le réaliser, qu’à cause de cela, je méritais de mourir ! Cela m’a beaucoup peinée. J’étais désespérée à l’idée qu’Il me déteste à cause de mes péchés et m’envoie en enfer. Alors je Lui ai demandé pardon et j’ai prié pour qu’Il me gracie. Il m’a rassurée sur son Amour, m’a présenté Jésus-Christ son Fils, m’a expliqué Son rôle pour me sauver et ce que je devais faire pour bénéficier de ce salut, tout cela au travers du site connaitredieu.com

Depuis ma vie a changé. Ma relation avec Dieu est devenue plus vivante : c’est un véritable dialogue. J’ai la certitude que je vivrai éternellement avec Lui. J’ai découvert que plus je Lui obéis, plus Il m’enseigne. Et plus Il m’enseigne, plus je comprends que ses lois sont là pour me bénir et me protéger (et non me « brider » ou me « spolier »). Et plus je comprends ces choses, plus je L’aime et plus j’ai envie de Lui obéir. C’est ainsi que j’ai été amenée à envisager de me faire baptiser d’eau.

Je veux me baptiser d’eau par obéissance à Dieu : un jour en lisant la Bible, cette parole de Jésus-Christ frappe mon coeur : Jean 3v5  » Jésus répondit : en vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît d’eau et d’Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu ». Au fond de moi, je savais depuis longtemps ce qu’il était juste de faire (à savoir prendre mon baptême d’eau) mais je ne l’ai pas fait parce que la tradition catholique me l’interdisait. Mes autorités dans le milieu catholique (et mon éducation aussi) étaient là pour me rappeler que mes parents m’avaient déjà faite baptiser bébé et que je n’avais pas besoin de le refaire. Mais j’ai compris qu’en refusant l’évidence, je plaçais la tradition et la parole des hommes au-dessus du commandement de Dieu selon ce que disent ces versets de la Bible: Matthieu 15v2-3 : les pharisiens demandent à Jésus : « Pourquoi tes disciples transgressent-ils la tradition des anciens ? En effet, ils ne se lavent pas les mains quand ils prennent leur repas. » Jésus leur répond : « et vous, pourquoi transgressez-vous le commandement de Dieu au profit de votre tradition ? »

J’ai compris que j’ai péché et j’ai aussitôt demandé pardon à Dieu. Ensuite, ne sachant comment procéder et j’ai prié pour que Dieu m’aide à trouver quelqu’un qui voudra bien me baptiser, selon ce que les Écritures prescrivent,  par immersion et dans de l’eau, au nom de Jésus-Christ et sur ma demande. J’ai trouvé ce pasteur et j’ai annoncé cette décision avec une joie naïve à toute ma famille.

Je comprends que le baptême n’est pas un geste anodin : Suite à mon annonce, je m’attendais à ce que tous soient contents pour moi. Au contraire, j’ai fait face à une opposition forte, voire violente, de ma famille. Certains étaient étonnés et n’ont pas compris ma décision. Mes parents se sont demandé ce qu’ils avaient raté dans mon éducation pour que « j’en arrive là ». D’autres ont même tout essayé pour m’en dissuader. Alors j’ai dû me justifier auprès d’eux avec ces arguments que le Saint-Esprit m’a inspirée sur le moment :

Jésus-Christ dit que celui qui croit en Lui fera aussi les œuvres qu’Il fait.  » En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi fera aussi les œuvres que je fais, et il en fera de plus grandes, parce que je m’en vais au Père. » Jean 14v12

Jésus-Christ a demandé le baptême étant adulte, bien que ses parents l’aient déjà présenté au temple quand il était bébé. Luc 2v22  » Et, quand les jours de leur purification furent accomplis, selon la loi de Moïse, Joseph et Marie Le portèrent à Jérusalem, pour Le présenter au Seigneur « 

Alors Jésus vint de la Galilée au Jourdain vers Jean, pour être baptisé par lui. Mais Jean s’y opposait, en disant : C’est moi qui ai besoin d’être baptisé par toi, et tu viens à moi ! Jésus lui répondit : Laisse faire maintenant, car il est convenable que nous accomplissions ainsi tout ce qui est juste. Et Jean ne lui résista plus. Matthieu 3:13-15

Jésus-Christ s’est fait baptiser adulte. Pourtant, ses parents l’avaient déjà présenté au temple quand Il était bébé. Si je veux faire comme Lui, je comprends qu’il est nécessaire que je me fasse baptiser adulte même si mes parents m’ont présenté à l’église quand j’étais bébé, quelque soit le nom donné à cette présentation et le rite effectué (en l’occurrence, l’aspersion d’eau). Jésus-Christ a insisté pour que Jean le baptise, Lui expliquant que cet acte est juste. Comme Jésus, je veux faire ce qui est juste et le baptême en fait parti. Son insistance montre que c’est un acte important auquel il n’est pas bon de déroger.

Le Nouveau Testament atteste avec abondance que le baptême doit intervenir après avoir entendu et cru en l’évangile de Jésus-Christ. Quelques références bibliques (non exhaustives) : Actes 2:14-41, Actes 8:5-13, Actes 8:30-38, Actes 9:3-18, etc…

Le Nouveau Testament raconte l’histoire des premiers chrétiens : ceux qui ont connu Jésus-Christ et les premiers convertis à Christ. Entendre l’évangile de Christ, c’est l’écouter attentivement lorsqu’elle est prêchée et la comprendre. Cela m’est arrivé autour de janvier 2012. Croire en l’évangile de Christ, c’est croire que Jésus-Christ est le fils de Dieu et qu’Il a accompli à la croix le sacrifice expiatoire pour mes péchés, me donnant ainsi accès à la vie éternelle par la foi. Toutes les Écritures montrent que le baptême d’eau est le fruit d’un choix individuel, une décision personnelle de se repentir pour être en paix avec Dieu, que nul ne peut prendre à ma place, même pas mes parents qui m’aiment.

Ce commandement du baptême s’applique de la même manière à tout le monde, que l’on ait été athée ou religieux, quelque soit notre culture ou notre éducation 

De nombreux exemples en témoignent dans les Écritures Saintes : Jésus-Christ en premier lieu, Paul, l’eunuque éthyopien, etc…Si Jésus-Christ a suivi cette règle alors qu’Il est Dieu, si Paul (Saul de Tarse) a suivi cette règle alors qu’il est quasiment né dans le temple de Dieu et que c’était l’un des juifs les plus zélé pour Dieu de son époque, il me semble évident que je dois moi aussi suivre cette règle. Ma naissance dans une famille catholique et mon éducation catholique ne changent rien au fait que je dois moi aussi me faire baptiser puisque j’ai cru en l’Evangile de Jésus-Christ. Je ne suis pas plus chrétienne ou spirituelle que Jésus-Christ ou Saint Paul pour estimer pouvoir m’en abstenir !

Dieu honore ma persévérance à Lui obéir.

Malgré ces explications, on m’a demandé plusieurs fois de m’expliquer à nouveau ; j’ai fait l’objet d’appels d’intimidation et plusieurs catholiques se sont unis dans la prière pour que mon baptême n’ait pas lieu. Mes petites sœurs qui étaient mineures à l’époque n’ont pas pu assister à mon baptême bien qu’elles se réjouissaient pour moi. Le sort semblait s’acharner puisque les responsables de l’église où je devais me faire baptiser ont réalisé 2 semaines avant la date de baptême qu’ils avaient déjà quelque chose de prévu. En d’autres termes, ils annulaient mon baptême. On me parlait déjà de le reporter à 3 mois plus tard. 

Malgré tout, j’avais la certitude que Dieu voulait que je passe par les eaux du baptême. Il ne m’avait pas fait passer par toutes ces étapes, pour au final, me faire patienter 3 mois ! Alors, j’ai prié pour qu’il trouve une solution, que sa volonté se fasse. Au final, un frère de mon église s’est proposé de prêter la grande terrasse de son duplex pour faire ce baptême. Il a acheté une piscine gonflable exprès. Il y a aussi eu des couacs dans les délais de livraison de cette piscine et beaucoup d’autres rebondissements… Mais au final, Dieu a permis que je prenne mon baptême le jour prévu 🙂 Il s’agissait d’un 21 juin : jour de la fête de la musique. Pour moi, c’était un superbe clin d’œil de Dieu car c’est par le chant Gospel qu’Il a commencé à se révéler à moi.

Suite à mon baptême, Dieu a littéralement pris ma vie en main : Il a assaini mes relations, purifié mon cœur et forgé mon caractère. Actuellement, Il est en train de me former et de me pousser dans ma vocation d’artiste.

Pour voir son site c’est ici

 


Enregistrer

Enregistrer

You Might Also Like...

No Comments

Laisser un commentaire