” On va tous mûrir “

 

 

Nicole te raconte son ressenti pendant et juste après le confinement.

La période de confinement est terminée, peu à peu les gens reprennent leur quotidien. Tout est de nouveau normal ? Non pas vraiment, car une certaine peur persiste. Celle dʼune nouvelle vague de maladie, celle dʼun nouveau confinement, un nouvel enfermement.

Mais que sʼest-il passé pendant ces 2 mois où nous étions à huit clos dans nos domiciles ? Surtout pour nous chrétiens, qui avions lʼhabitude de nous réunir, de multiplier les activités dans le cadre de nos églises locales ? Fini les réunions hebdomadaires, fini les concerts, les campagnes dʼévangélisation, les camps, les retraites, les sorties entre chrétiens.

Ces 2 mois de mise à lʼécart ont eu pour résultat de nous forcer à nous arrêter et à réfléchir à notre relation avec Dieu. Nous nous sommes retrouvés face à face avec Lui et cela a eu pour effet de renforcer notre intimité.

De cette nouvelle relation est ressortie une tonne de nouveaux projets : lʼenvie dʼexister, lʼenvie de parler de celui que nous avons pour la plupart redécouvert, lʼenvie de le partager avec un maximum de personne. Mais comment ? Et bien par le seul canal disponible : les réseaux sociaux.

Les églises et les chrétiens nʼont jamais été aussi actifs que pendant ces 2 mois. Il y a eu un véritable boom technologique. Les cultes en direct se sont multipliés. Les églises les plus réfractaires à la diffusion sur Internet sʼy sont mises. Mais il nʼy a pas eu que les cultes : de nouvelles émissions ont vu le jour. Pour les enfants, les ados, les jeunes adultes, les célibataires, les couples, les entrepreneurs. Il y en a eu pour tout le monde. Des émissions disponibles à foison. De la bonne nourriture pour nous remplir spirituellement.

Tout le monde a voulu partagé ses révélations, ce quʼil avait reçu. Résultat, il y a eu de tout, du bon et du moins bon.

Certains ont fait preuve de discernement et nʼont pas tout accepté comme argent comptant mais dʼautres se sont nourris sans présenter ces soit-disants révélations à Dieu.

Cʼest alors quʼont commencé la diffusion de messages qui mʼont laissé perplexe : des messages annonçant le jugement dernier, annonçant que le covid était envoyé par Dieu, pour punir les hommes, des messages de condamnation.

Je me suis interrogée sur le bienfondé de ces messages. Dieu nʼest-il pas Amour ? Comment lʼAmour peut punir ? Comment lʼAmour peut détruire ? Comment lʼAmour peut tuer ? Cet Amour définit dans 1 Corinthiens 13, cet amour qui supporte et accepte tout ?

Dʼoù lʼimportance de tout remettre et soumettre au Saint-Esprit : Internet, les réseaux sociaux, Youtube… sont remplis dʼinformations, de prédications, de prophéties, dʼavertissements… mais tous ne sont pas inspirés par Dieu.

Alors oui nous avons été nourris, mais attention aux intoxications spirituelles. Nʼoublions pas que notre mission en tant que chrétiens est dʼannoncer la bonne nouvelle !

Certes nous devons annoncer la vérité mais avec amour. Faut-il utiliser la peur pour que les âmes soient sauvées ? Faut-il les menacer ? Quʼa fait Jésus notamment avec la Samaritaine ? Lʼa-tʼil condamné, menacé, accusé dʼadultère ? Arrêtons de juger et de faire peur, parlons avec Amour, parlons comme nous aurions aimé entendre lʼÉvangile pour la première fois.

Jʼespère que pendant cette période de déconfinement, nous resterons attachés à Dieu, que nous poursuivrons notre intimité et surtout que nous exprimerons le fruit du Saint-Esprit aux âmes perdues : lʼamour, la paix, la tempérance, la bienveillance, la joie.

A lʼimage de Jésus, annonçons la bonne nouvelle.

 

Biographie :

“Dieu a mis fin à 12 ans de maladie et souffrance en me montrant son coeur de Père et en me donnant un nouveau coeur au sens propre et figuré. Ma mission est de partager mon témoignage et redonner espoir à tous ceux qui, comme moi, ont perdu espoir en Dieu.”

Lien vers son livre : ici et pour son blog par là. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *